Je suis Sarmiza Turcu, coach et thérapeute énergétique. Je vous accompagne dans la douceur et l’énergie du coeur pour éveiller votre conscience, trouver votre propre équilibre et (trans)former votre vie.

Réseaux sociaux

  /  Développement personnel   /  Comment renforcer son système immunitaire physique

Comment renforcer son système immunitaire physique

 

Ces derniers mois je me suis beaucoup intéressée au sujet du système immunitaire et à comment l’équilibrer et le booster de façon naturelle.

Vous avez découvert dans mon article précedent comment nos pensées et nos émotions influencent notre système immunitaire et notre état de santé. Je parlais donc de notre système immunitaire psychique, lié et connecté à notre système immunitaire physique.

Aujourd’hui je tiens à vous partager une technique très simple et puissante pour booster notre système immunitaire physique. Et pour cela, je me suis inspiré des enseignements d’Echkart Tolle et son livre « Le pouvoir du moment présent ».

 

1. Arrêtons de nous identifier à notre corps

Vous avez peut être déjà entendu ce concept ou cette idée comme quoi nous ne sommes pas notre corps. Idée intéressante, mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Nous pouvons voir notre corps comme une maison. Une maison intéligente et autonome, qui sait s’autogérer et qui sait comment utiliser ou économiser son énergie. Le corps est une maison bien structurée et organisée. Chaque organe connait bien sa fonction et son rôle. Chacune de cellules sait ce qu’elle a à faire pour se régenérer et pour nous garder en bonne santé.

C’est pas nous qui donnons les commandes à notre corps pour nous maintenir en vie. Le coeur bat sans qu’on lui dise de faire cela, la digestion se met en place sans que nous indiquions à notre système digestif quand et comment faire. Nos organes se régènerent tous seuls, sans que nous ayons à nous en soucier pour cela : nous avons des nouveaux poumons toutes les 6 semaines, un nouveau foie tous les 5 mois. Notre corps entier est régénéré tous les 5 à 7 ans.

Comprenez vous maintenant la différence entre soi, l’habitant et sa propre maison ou vehicule ? Moi, l’habitant de ma maison, je peux l’aider et l’accompagner dans sa mission de me garder en bonne santé. Ou bien, je peux lui mettre des obstacles et lui rendre la tâche plus difficile.

 

2. Commençons à être présents dans notre corps

La plupart des malaises ou maladies s’installent lorsque nous ne sommes pas présents dans notre corps. Lorsque nous n’habitons pas notre corps mais peut être notre tête ou nos émotions, en n’ayant plus conscience de ce qui se passe dans le corps.

Si le maître est absent de la maison, toutes sortes de personnages louches viendront y squatter (virus, bactéries, parasites, inféctions..). Si nous habitons notre corps, les invités indésirables auront de la difficulté à y entrer.

Lorsque nous habitons notre corps, nous avons l’avantage de voir notre système imunitaire grandement renforcé. Plus nous amenons la conscience dans notre corps, plus le système immunitaire se renforce. Comme si chacune de nos cellules s’éveillait et se réjouissait.

Le corps adore l’attention que nous lui accordons. Chaque cellule de notre corps réagit à chaque mot, à chaque pensée et à chaque action qui montre l’attention, l’affection et l’amour envers notre corps.

« C’est ici une très puissante clé d’auto-guérison », dit Echkart Tole, dans son livre « Le pouvoir du moment présent ».

C’est aussi le système immunitaire psychique qui se renforce, les deux étant connectés. Le fait d’être présent et conscient de son corps, de ses pensées, de ses émotions, augmentera notre niveau d’énergie et notre fréquence vibratoire.

Et tout ce qui vibre à des fréquences inférieures (virus, bactéries, colère, peur, dépression), n’entrera plus dans notre champs de conscience ou si cela rentre, nous n’aurons plus besoin d’y résister, car cela passe à travers nous.

 

3. Comment faire pour être présents dans le corps ?

 

Pour amener de la présence dans son corps, le premier pas le plus simple est la respiration. La respiration consciente est une méditation puissante en elle même. Elle nous amène graduellement en contact avec notre corps.

Maintenez l’attention sur l’inspiration, sur l’expiration et sur l’abdomen qui se détent et se contracte avec chaque respiration. Si vous avez la facilité à visualiser, imaginez-vous entouré d’une belle lumière blanche. Puis respirez cette lumière et sentez cette substance lumineuse remplir votre corps et le rendre lumineux. Vous êtes maintenant dans votre corps.

 

Voici une méditation proposé par Echkart Tolle renforcer son système immunitaire, que je veux partager avec vous.

Il s’agit d’une méditation simple et puissante en même temps. Vous pouvez la faire lors des premiers symptomes de la maladie (rhume, grippe) ou lorsque la maladie est déjà installée. Dans ce dernier cas, une pratique constante et plus intense est nécessaire. Sinon, cette méditation n’aura que des effets temporaires.

Déroulement de la méditation

Lorsque vous avez quelques minutes de libre (de préference le soir avant de dormir ou le matin au réveil avant de vous lever), remplissez votre corps de conscience.

Les yeux fermés et allongés sur le dos, amenez votre attention sur des parties de votre corps que vous aurez choisi : les mains, les bras, l’abdomen, les pieds, la poitrine, la tête..

De la manière la plus intense que possible, sentez l’énergie vitale dans ces parties du corps, en restant environ 15 secondes sur chaqune d’elles. Puis, laissez votre attention parcourir à quelques reprises tout votre corps, comme une vague, des pieds à la tête et vice versa. Cela ne prendra qu’une minute.

Sentez ensuite votre corps énergétique dans sa totalité, comme un grand champs énergétique qui va au délà de votre corps physique. Pendant quelques minutes, maintenez votre attention sur cette sensation et avec l’intention d’être présent dans chaque cellule de votre corps. Si pendant l’exercice votre mental vous amène sur autre chose que le corps, et vous êtes perdu dans vos pensées, c’est ok. Dès que vous le remarquez, portez à nouveau votre attention sur votre corps énergétique.

 

J’espère que cet article vous a plu ou que les exercices de respriation ou méditation vous donnent envie. Peut-être que vous pratiquez déjà ce type d’exercice. Dans tous les cas, je serais ravie d’avoir vos retours ou ressentis quant à ce type de pratique, qui peuvent sûrement inspirer plus de monde à faire de même.

Poster un commentaire